L’objet moche de la semaine

17 Juin

La robe Alexander Mc Queen printemps-été 2013.

Pourquoi c’est moche ?

  • Parce que je ne suis pas la sirène dont le (beau) Johnny Depp convoite la larme pour accéder à la Fontaine de jouvence
  • Parce que je ne suis pas la doublure de La Reine de la Nuit dans Die Zauberflöte
  • Parce que vu les regards outrés de la caissière de Naturalia la dernière fois lorsque j’ai demandé où se trouvait le papier d’alu, je n’imagine même pas celle qu’elle fera si je reviens affublée comme cela

Parce que je n’ai aucune velléités à devenir tout cela à la fois et peut être plus encore.

Et vu que je suis une chic fille, je vous montre le haut :

Ce serait pas un peu too much ?

8 Avr

L’imprimé en petites touches – un foulard, un top -, on adhère

En plus osé – une jupe, même un pantalon -, pourquoi pas.

Mais on n’avait pas dit que le total look était ad vitam aeternam proscrit ?

Ici, c’est signé Mary Katranzou et c’est too much.

L’objet moche de la semaine

24 Mar

Ce plastron signé Balmain pour l’automne-hiver 2012-2013.

En tapisserie ornementale de l’une des chambres du Chateau de Menthon Saint Bernard (fort célèbre dans la région… annécienne), oui.

La broderie de mamie Mimi pour les bavoirs du dernier petit, oui.

La fleurette pour peu qu’elle soit conter, pourquoi pas.

Mais tout cela, réuni dans un plastron, ça non !

 

Ce serait pas un peu too much ?

8 Mar

Ces sandales Dolce & Gabbana vues lors du défilé printemps-été 2012.

Non, nous ne sommes pas des poupées.

Non, nous n’avons aucune velléité à recycler le service du mariage.

Non, je ne compte pas devenir l’égérie de Lladro.

L’objet moche de la semaine

4 Mar

Cette création curieuse signée Gareth Pugh.

Ressembler à une serpillère espagnole, certes en matière noble, très peu pour moi.

Me la jouer yeti alors que le redoux arrive, sans façon, merci bien.

Bref, c’est moche.

 

 

 

Je le veux sinon je m’arrache les cheveux

24 Fév

Des baskets aux couleurs de dragées !

Reste à choisir entre les baskets « sorbet » Victoria (ci dessus) ou les new age liberty Coq Sportif (ci dessous).

Ndlb : 65 euros les baskets Coq Sportif sur leur e-shop. 29 euros pour les Victoria.

Nouvelle collection Zara : l’appel du pastel

17 Fév

En feuilletant les pages du Elle, je niais l’évidence, j’allais y venir. Comme toujours, comme pour le color block, comme pour le col claudine, comme pour le reste. Je suis faible. Faible face aux marques qui rivalisent de beauté pour mettre en scène leurs jolies guenilles.

Et si en plus, Zara va jusqu’à mixer le pastel avec du clouté, je suis définitivement bonne pour avoir dans ma garde robe une jupe plissée doux rose alors que le redoux est à peine parmi nous.

Ndlb : pour accéder à l’intégralité du lookbook de la nouvelle collection, c’est .

Mathilde 2C s’installe dans le 4ème

17 Fév

Je vous ai déjà parlé de la petite créatrice qui monte Mathilde 2C.

Après une première collection qui nous a fait fondre, un partenariat avec André et une invitation chez Michel Perry, la jolie versaillaise prend ses quartiers 4 rue Malher dans le 4ème arrondissement.

Elle rejoint à cette adresse une créatrice de coeur issue de la célèbre Saint Martin’s School, Margo Milin, dont les pièces rétro du boléro au joli manteau en passant par la robe bustier nous tapent dans l’oeil immédiatement.

Il y a moins d’un mois, les deux talentueuses aux M, inauguraient leur co-boutique au coeur du Marais ; j’y étais. Au programme :petits canapés, ravissant rosé, jolie rencontre avec Mathilde 2C et pièces aux allures vintage à tomber. Photos (et un petit bout de moi caché à retrouver) :

Rejoindre : la page Facebook de la boutique, la page Facebook de Margo, la page Facebook de Mathilde.

Ce serait pas un peu too much ?

16 Fév

Ces platform shoes signées Iris van Herpen.

Qu’importe la façon de mains de maitre, au diable les courbes pourtant si suaves, adieu tissage méticuleux, pour moi, vous n’en êtes que too much…

 

 

 

Ce serait pas un peu too much ?

16 Fév

Ces plateformes vagues vues chez Alexander Mc Queen (prêt à porter printemps-été 2012).

Adepte du bondage ce créateur ? Certainement.

Promotteur de la souffrance des femmes au travers de talons biscornus ? Sans aucun doute.

Provocateur par un style hautement too much ? Evidemment !

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.